Vous êtes une Mairie

Cliquez ici

Vous êtes une Association

Cliquez ici

Vous êtes un Particulier, habitant de votre commune

Cliquez ici

Les offres réservées au regroupement d'administrés, devenus adhérents à l'association.

Ensemble, œuvrons pour un avenir meilleur

• Pas de questionnaire médical

• Pas de limite d'âge - prise d'effet immédiat

• Un partenaire spécialiste de la santé/prévoyance

• Des tarifs et garanties dignes des grands groupes


Notre vision des problématiques rencontrées

Questions / Réponses

• Q1 : Mon médecin de ville ou spécialiste me demande 45€ par consultation. Comment puis-je me faire rembourser en totalité ?
Réponse de notre partenaire :
La base de remboursement de la Sécurité Sociale est de 23€ ; il vous faut donc une garantie égale à 200%, soit 2 fois 23€ pour rembourser la totalité des 45€ pris par votre médecin.

• Q2 : Je vais chez l'ostéopathe et ma maman consulte un pédicure. Nous ne sommes pas remboursés. Existe-t-il une solution ?
Réponse de notre partenaire :
Il vous faut vérifier votre garantie au chapitre de la “Médecine douce” et/ou de la “Prévention”. Nous vous proposons un remboursement de 50€/acte et un forfait jusqu'à 300€/an.

• Q3 : Je souhaiterais me tourner vers les médecines douces. Qui peut m'aider ? Quels médecins peuvent être pris en charge ?
Réponse de notre partenaire :
Notre poste “Médecine douce” est clairement défini pour les consultations d'ostéopathes, d'étiopathes, de chiropracteurs, de diététiciens, de phytothérapeutes, de podologues, de pédicures, d'acupuncteurs, d'homéopathes, de sophrologues, de mésothérapeutes, de psychomotriciens, d'ergothérapeutes ou de toute autre pratique, si elle est prescrite par un médecin... et de fait, ce poste à un très large champ d'action.

• Q4 : Mon frère s'est vu payer un dépassement d'honoraires du chirurgien et de l'anesthésiste de 500€. Il n'a pas les moyens. Doit-on choisir entre sa santé et son budget ?
Réponse de notre partenaire :
Il est désormais fréquent, en établissement privé, de faire face à des dépassements d'honoraires. Tenant compte des pratiques tarifaires constatées dans notre région, nous nous saurons vous accompagner pour choisir le niveau de garantie le plus adapté.

• Q5 : Mon voisin, qui s'est fait opéré, a eu la chance d'avoir une prise en charge totale de sa chambre particulière. Il travaille dans une grande entreprise. Mais pour moi qui suis un jeune retraité, existe-t-il une solution ?
Réponse de notre partenaire :
Il est vrai que tout le monde n'a pas la chance de travailler ou d'avoir travaillé dans une grande entreprise, mais c'est aussi ce qui démontre que l'union fait la force. C'est pourquoi nous vous conseillons de rejoindre le regroupement créé par l'association Groupement Solidarité Santé et bénéficiez de la chambre particulière dans la limite de 70€/jour. 

• Q6 : Je sors d'un RDV chez le dentiste, j'ai deux couronnes à faire, pour une facture de plus de 1.000€. J'avoue ne pas avoir compris toutes les explications de remboursements exprimées en pourcentage par ma mutuelle. Qui va pouvoir m'aider ?
Réponse de notre partenaire :
C'est notre interlocuteur de proximité dédié qui vous fournira une explication claire et précise concernant votre devis. Nos remboursements, jusqu'à 4 fois la base de remboursement de la Sécurité Sociale, vous permettent d'accéder à 430€ par dent. Vous disposez également d'un forfait de 200€ pour vos prothèses provisoires (non prises en charge par la Sécurité Sociale)

• Q7 : Ma vue a changé dernièrement. J'ai maintenant besoin de verres progressifs. Hors pour être remboursé de 100€ supplémentaires, ma complémentaire santé me demande 140€ de plus par an. Que dois-je faire ?
Réponse de notre partenaire :
Les demandes concernant l'optique sont fréquentes. C'est pourquoi nous avons privilégié des remboursements sous forme de forfaits, jusqu'à 550€ pour des verres progressifs.
La mutualisation par de grands regroupements d'assurés garantit les meilleurs tarifs et limite les augmentations.

• Q8 : J'ai 53 ans, je suis au chômage et je traverse une période difficile. Je souhaiterais pouvoir continuer à me soigner. Combien vais-je payer ?
Réponse de notre partenaire :
S'il ne s'agit pas de s'assurer au prix le plus bas (par exemple en assurant juste le risque de l'hospitalisation) mais bien de tenir compte du coût actuel de la médecine, il vous faudra compter 40€/mois.

• Q9 : J'ai remarqué que même avec ma carte vitale et ma carte de tiers payant à la pharmacie, je règle quelques euros et mes veinotoniques ne sont pas remboursés !
Réponse de notre partenaire :
Vous parlez certainement du désengagement de la Sécurité Sociale et des vignettes oranges qui ne vous sont pas prises en charge.
Nous comprenons qu'il soit jugé “anormal” de régler votre complémentaire santé tous les mois et également de régler un reste à charge chez votre pharmacien. Sachez que toute votre pharmacie (y compris vos vignettes oranges et votre pharmacie non remboursée comme vos veinotoniques) vous seront réglées intégralement.

RAPPEL UTILE

Quelle que soit la taille de votre commune,
vous bénéficiez d'un véritable gain en pouvoir d'achat,
ainsi qu'un gain de santé.


En plus d'une rencontre et d'une écoute personnalisée, nous vous offrons :
- 3 niveaux de garantie
- 2 niveaux de tarifs
- 2 paliers d'âge : - de 60 ans et + de 60 ans
- Pas de questionnaire médical et pas de limite d'âge
- Prise d'effet immédiate
- Des garanties de groupes de type ouvert (choix de l'option) répondant à ses besoins et à ses moyens.